Notre Jeune De Ramadan

Tout ce qui touche au jeune de ce mois.visites de oct2007
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeûne du mois de Muharram et ‘Âchûrâ

Aller en bas 
AuteurMessage
~Admin~Oum-Lila~
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 493
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Le jeûne du mois de Muharram et ‘Âchûrâ   Mer 30 Mai - 10:24

Le jeûne du mois de Muharram et ‘Âchûrâ- ô Gens de la Sunnah !





Aujourd’hui, samedi 20 janvier 2007 nous entrons dans une nouvelle année lunaire ; l’année 1428. Nous sommes le samedi 1 Muharram 1428 de l’Hégire. Comme nous allons le voir, ce mois à une grande valeur et en particulier son neuvième et dixième jour. Le mérite de ce mois c’est de jeûner, espérer le Pardon de l’année lunaire écoulée, suivre notre Bien-aimé –Prière et Salut d’Allâh sur lui- et nos Pieux Prédécesseurs -que l’Agrément d’Allâh soit sur eux-.

Pendant que certains s’appliqueront à appliquer la Sunnah et à s’en tenir seulement aux Textes, d’autres à causes de ahâdîth inventés sur le compte du Messager d’Allâh –prière et Salut d’Allâh sur lui- s’embelliront, dépenseront et fêteront ces jours sans aucune preuve authentique et d’autres –notamment les Rafidites Chiites- passeront des jours de ce mois béni et sacré à pleurer, se priver, s’auto flageller et à se blesser jusqu’à effusion de sang choquant ainsi les gens en général et effrayant les personnes désireuses de se rapprocher davantage de cette belle religion qu’est al-islâm.
Quant à nous, ce qui nous intéresse c’est de nous rapprocher Allâh –subhânahu wa ta’âlâ- en appliquant la Sunnah de Son Envoyé –Prière et salut d’Allâh sur lui-.


Donc, pour l’année 1428 (2007), le 9 Muharram (tasu’ah) correspondra au dimanche 28 janvier et le 10 Muharram (‘âchûrâ- - le plus important) au lundi 29 janvier.


Question :
Quel est le statut [juridique] (hukm) du jeûne des dix derniers jours du mois de Dhu-lhijjah [1], du mois de Muharram [2] et celui du [mois] de Cha’bân [3] en entier ? Faites-nous profiter [de votre savoir] puisse Allâh vous bénir !


Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Allâh Ibn Bâz –rahimahu-llâh- :


Au nom d’Allâh et à Lui la louange. Le jeûne du mois de Muharram est légiféré (machrû’) de même pour [le jeûne du mois de] Cha’bân. Quant au dix derniers jours de Dhû-lhijjah, il y a ici aucune preuve [religieuse] à son sujet. [Maintenant,] s’il les jeûne sans croire qu’ils sont spéciaux ou qu’ils [possèdent] une particularité (khusûsîyyah), il n’y a pas de mal [à ce qu’ils soient jeûnés].
Quant au mois d’Allâh « al-muharram », le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- a dit :

« Le meilleur jeûne après celui [du mois de] Ramadân c’est celui de Muharram. » [4]

Si [la personne] le jeûne entièrement c’est bien (tayyib) ou jeûne [seulement son] neuvième [jour] dixième et onzième [car] ceci est une Sunnah [5].


Et quant au [mois de] Cha’bân, [le Messager d’Allâh] –Prière et Salut d’Allâh sur lui- le jeûnait entièrement d’après le hadîth [relaté par] ‘Âichah et Ummu Salâmah –l’Agrément d’Allâh sur elles-.
Quant [au jeûne] des dix premiers jours de Dhû-lhijjah, il est voulu par là |le jeûne jusqu’au] neuvième [jour] car le jour du ‘Îd (le 10) n’est pas à jeûner. Le jeûne [de ces neuf premiers jours] ne pose aucun inconvénient et il s’y trouve récompense (adjr) selon la généralité de la parole du Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh su lui- :

« Il n’y a pas de jour où la bonne action est aimée d’Allâh comme au cours de ces jours. »


[Les Compagnons] dirent : « Ô Messager d’Allâh ! même pas le Combat dans la Voie d’Allâh (al-djihâd) ? » Il dit :

« Même pas le Combat dans la Voie d’Allâh sauf un homme qui sort âme et bien sans qu’aucun de ces deux ne reviennent. » [6]


Quant au Prophète –Prière et Salut d’Allâh sur lui-, il a été rapporté qu’il les jeûnait et [dans une autre version,] qu’il ne les jeûnait pas : [quoi qu’il en soit,] rien n’a été confirmé [avec précision] à ce sujet du point de vu de son jeûne ou de son délaissement.


___________________
[1] : A ne pas confondre avec les dix premiers jours du mois de Dhû-lhijjah qui ont un grand mérite. A ce sujet, consultez la publication suivante : http://mukhlisun.over-blog.com/1-categorie-895439.html
[2] : Muharram, est le premier mois du calendrier lunaire Islâmique. La veille du premier jour constitue une nouvelle année. Ce mois fait partie des quatre mois sacrés. Ces mois, sont : Dhû-lQi’dah, Dhû-lHijjah Muharram et Radjab.
[3] : Cha’bân est le huitième mois du calendrier lunaire Islâmique. Il précède Ramâdân.
[4] : Rapporté par Muslim dans [le livre du] jeûne, chapitre : « Le mérite du jeûne de Muharram » sous le numéro 1163.
[5] : Car le 10 du mois de Muharram c’est le jour de ‘Âchûrâ-.
A ce sujet, voyons ce qui a été rapporté dans la Sunnah Purifié de notre Bien-aimé –Prière et Salut d’Allâh sur lui- :



D’après ‘Âichah –l’Agrément d’Allâh sur elle- : « Le Messager –Prière et Salut d’Allâh sur lui- jeûnait ‘Âchûrâ- et ordonnait son jeûne. » (Sahîh Ibn Mâdjah n°1408 – 1733).


D’après Ibn ‘Abbâs –l’Agrément d’Allâh sur lui- : « Le Messager –Prière et Salut d’Allâh sur lui- s’est rendu à Médine et trouva les Juifs en état de jeûne. Il dit :


« Qu’est-ce que cela ? »

Ils lui dirent : « Ceci est le jour où Allâh délivra Mûsâ –‘alayhi-ssalâm- et noya Pharaon. Alors, Mûsâ –‘alayhi-ssalâm- le jeûna en remerciement [d’Allâh]. Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- dit :

« Nous sommes plus en droit de [faire comme] Mûsâ que vous. »

[Ainsi,] il jeûna et ordonna de le jeûner. » (Sahîh Ibnu Mâdjah n°1409 – 1734).

D’après Muhammad Ibn Sayfî –l’Agrément d’Allâh sur lui- : « Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- nous dit le jour de ‘Âchûrâ- :

« Y a-t-il parmi vous, quelqu’un qui a mangé aujourd’hui ? »

Nous répondîmes : « Il y a parmi nous, ceux qui ont mangé et d’autres non. » Il dit –Prière et Salut d’Allâh sur lui- :

« Terminez donc le reste de votre journée ; celui qui a mangé et celui n’a pas mangé. Faites parvenir aux gens habitant les alentours de Médine (ahlu-l’arûd) de terminer leur journée [en état de jeûne]. » »

(Sahîh Ibnu Mâdjah n°1410 – 1735).

D’après Ibn ‘Abbâs –l’Agrément d’Allâh sur lui- : « Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- a dit :

« Si je suis toujours [vivant l’année] à venir, je jeûnerai [en plus] le neuvième [jour]. »
C’est-à-dire un jour avant ‘Âchûrâ- (le 9 + le 10).

(Sahîh Ibnu Mâdjah n°1411 – 1736).

D’après ‘Abdu-llâh Ibn ‘Abbâs –l’Agrément d’Allâh sur eux- : « Lorsque le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- jeûna le jour de ‘Âchûrâ- et ordonna son jeûne, [les Compagnons] dirent : « Ô Messager d’Allâh c’est un jour exalté par les Juifs et les chrétiens ! » Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- dit :

« S’il plaît à Allâh, nous jeûnerons le neuvième jour [aussi] l’an prochain. »

[Le rapporteur] dit : « Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- est décédé avant la venue de l’année suivante. »

(Sahîhu Muslim n°1134).

‘Abdu-llâh Ibnu ‘Umar –l’Agrément d’Allâh sur eux- mentionna le jour de ‘Âchûrâ- auprès du Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui-. Il dit –Prière et Salut d’Allâh sur lui- :

« Les gens de l’Ignorance (ahlu-ldjâhilîyyah) avaient l’habitude de jeûner un jour. Celui qui souhaite jeûner [ce jour] qu’il le jeûne et celui qui ne veut pas, qu’il le délaisse. »

(Sahîhu Ibnu Mâdjah n°1412 – 1737).

Quant au fait de jeûner en plus du 9 et du 10, le onzième jour comme mentionné dans la version rapporté par Ahmad : « Jeûnez un jour avant et un jour après. » certains le considère faible alors que la plupart des Savants d'Arabie s’appuient dessus et sont d’avis qu’il est authentique. A ce sujet, vous avez ici 3 audios du Chaykh Sâlih Al-Fawzân –hafizahu-llâh- sur le fait de jeûner un jour avant et après ‘âchûrâ- (tasû’ah et ‘âchûrâ- = 9 et 10) : 1 2 3
D’après ‘Âichah –l’Agrément d’Allâh sur elle- : « Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- ordonna le jeûne du jour de ‘Âchûrâ- mais lorsque [le jeûne du mois de] Ramadân fut prescrit, celui qui voulait jeûner [ce jour] le faisait et celui qui ne voulait pas, mangeait. »

(Sahîhu-lBukhârî n° 2001).

D’après ‘Âichah –l’Agrément d’Allâh sur elle- : « Quraych jeûnait le jour de ‘Âchûrâ- durant [l’époque] de l’ignorance et le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- le jeûnait aussi mais lorsqu’il arriva à Médine il le jeûna [également] et ordonna de le jeûner et lorsque que Ramadân fut prescrit, il laissa le jour de ‘Âchûrâ-. Celui qui souhaitait le jeûner le faisait et celui qui voulait, le laissait. »

(Sahîhu-lBukhârî n° 2002).

D’après Abû Qatâdah –l’Agrément d’Allâh sur lui- : « Le Messager d’Allâh –Prière et Salut d’Allâh sur lui- a dit :

« J’espère qu’Allâh effacera [les péchés] de l’année passée [pour celui qui] jeûne [le jour] de ‘Âchûrâ-. »

(Sahîhu Ibnu Mâdjah n°1413 – 1738).

[6] : Musnad de l’Imâm Ahmad n°7039. Voir aussi : Sahîh Ibnu Mâdjah n° 1408-1731.


Traduction : MUKHLISÛN
Source de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-5324627.html
Source de la fatwah : http://www.binbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=629

–Publication dans la revue « ad-da’wah » n° 1677 datée du 04/10/1419. Rassemblement de fatâwâ et d’articles divers : partie 5.

http://mukhlisun.over-blog.com/article-5324627.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ramadan.forumgratuit.org
 
Le jeûne du mois de Muharram et ‘Âchûrâ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jour d’Achûrâ’ (10 du mois de Muharram)
» mon bébé de 2 mois ne sait pas s'endormir
» bebe se 11 mois qui ne veut pas dormir
» mon bebe de 2 mois ne dors pas
» bébé 16 mois se réveille plusieurs fois dans la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Jeune De Ramadan :: Les Jeunes recommandés et surregatoires-
Sauter vers: